La route des coquelicots

Publié le par Martine

La route des coquelicots

Deuxième livre lu du duo d'auteurs Véronique Biefnot-Francis Dannemark et deuxième coup de coeur! Tout comme "Au tour de l'amour", cette "Route des coquelicots" est également paru chez Le Castor astral, et tout en étant un roman, cette fois-ci, il m'a enchantée tout autant.

En 1992, Olena, jeune ukrainienne de 27 ans, vit en France depuis quelques mois et travaille le soir à la maison de retraite La Moisson près de Douai dans le Nord Pas de Calais. Elle a du laisser sa fillette Miléna chez sa mère dans son pays et son mari, Vassili, est parti au Portugal reprendre le travail laissé suite à son décès par le père d'Olena.

A La Moisson, Olena est appréciée de tous et de toutes. Sa gentillesse, sa disponibilité, sa générosité font l'unanimité auprès des résidents Charles et Théo et surtout des résidentes Lydie, Flora et Henriette, tous flirtant avec leurs 80 printemps. Aussi lorsque Stéphanie, petite- fille de Flora, et Quentin, petit-fils d'Henriette, rompent après avoir vécu une belle histoire d'amour sous les yeux attendris des habitants de La Moisson, une folle idée traverse l'esprit, encore bien vif, des vieilles dames. Accompagnées d'Olena, toutes les trois veulent aller raisonner Stéphanie, partie travailler au Portugal également, afin qu'elle renoue avec Quentin tout en réunissant Olena à sa famille pendant quelques jours. Mais ce projet aussi enthousiaste que démesuré nécessite d'aller chercher Milena à la frontière polonaise et de traverser l'Allemagne, aller et retour, la France, l'Espagne avant d'arriver enfin à destination.

C'est pourtant ce que vont faire les quatre femmes, n'oubliant pas de donner régulièrement des nouvelles à leurs compagnons Charles et Théo, et vivant ainsi une formidable aventure humaine, touristique et dangereuse en même temps...

Je ne sais pas qui, de Véronique Biefnot ou Francis Dannemark, écrit tel chapitre, tel passage ou tel autre. Ce que je sais (cela nous est précisé), c'est que les dessins sont signés par Véronique Biefnot. Mais le texte, lui, écrit à quatre mains, est tout simplement remarquable. Très drôle, émouvant, un peu romancé, il sent bon l'amitié et la générosité réunies.

C'est un voyage plaisant malgré les risques (Olena est sans papiers, ne l'oublions pas, et les passages des différentes frontières ont quelque chose d'assez irréalistes!), un voyage rempli de gaîté, de joie de vivre, d'enthousiasme et d'espoir. Même (et surtout) si tout ne se pas forcément comme c'était prévu, bien sûr!

L'écriture est très agréable, semble couler de source et, encore une fois, pleine d'un enchantement qui nous fait presque regretter que cette belle histoire ne soit qu'un roman sorti de l'imagination des deux auteurs complices.

"La route des coquelicots", une route que j'aimerais beaucoup emprunter un jour, un chemin de vie à suivre pour ... le meilleur uniquement!

Commenter cet article