Chroniques d'elles (1 et 2)

Publié le par Martine

Chroniques d'elles (1 et 2)

Cette semaine, du côté de mes lectures, j'ai laissé la part belle à ma liseuse. Et je me suis régalée de textes seulement publiés en version numérique, notamment chez Ska Editeur.

Je reviendrai dans les jours qui viennent sur mes toutes dernières découvertes, mais aujourd'hui je souhaite parler de ces deux recueils de Jeanne Desaubry "Chroniques d'elles" et, je l'espère, pourquoi pas, vous donner envie de les lire aussi.

De Jeanne Desaubry, j'avais déjà lu "Poubelle's girls", un roman classé noir mais doté d'un humour férocement contagieux et c'est donc en toute confiance que je me suis lancé dans ces deux lectures. Et bien m'en a pris!

Certes il n'est pas question de roman ici, mais de nouvelles courtes, voire même très courtes, qui, toutes, mettent en scène une femme à des moments-clés de son existence ou, tout au moins, à des moments attendus, à des situations voulues, à des instants souhaités ou totalement imprévisibles.

Des femmes, de tous âges, de toutes conditions sociales ou professionnelles, des femmes un peu au tournant de leur vie. Des vies pas toujours simples (mais la vie l'est-elle seulement, simple?). Des vies un peu biscornues. Des vies enviées ou dont on ne voudrait pas ou qu'on ne souhaiterait même pas à sa pire ennemie.

Des moments intenses, bouleversants, percutants, qui nous touchent forcément, nous émeuvent ou nous font légèrement sourire. Nous irritent aussi de temps à autres.

Toutes ces nouvelles se prêtent bien à la lecture sur liseuse, je trouve. Leur format, vraiment très court pour certaines, permet de rester dans le vif du récit et de s'en imprégner peut-être encore davantage. Attention! Je ne dis pas que ces recueils ne méritent pas une version papier. Bien au contraire! Ils en auraient ainsi (pour moi) bien davantage de valeurs et rendraient vraiment hommage à la qualité d'écriture de Jeanne Desaubry.

Car c'est un véritable exercice d'écrire aussi court et avec autant de rendu émotionnel. C'est une évidence. Exprimer autant en si peu de mots est une gageure littéraire que Jeanne Desaubry relève brillamment. Et c'est à souligner, à apprécier et à applaudir.

C'est pourquoi je remercie Ska Editeur d'avoir publié ces recueils. Il aurait vraiment été dommage qu'ils ne soient pas connus du plus grand nombre de lecteurs.

Et j'espère avoir le plaisir de lire encore cette auteur à connaitre ... absolument!

Chroniques d'elles (1 et 2)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeanne Desaubry 17/04/2015 11:02

Merci Martine ! C'est pour lecteurs (lectrices) comme toi qu'on écrit ! Ces textes atypiques me sont chers au cœur,je suis heureuse qu'ils aient trouvé grâce à tes yeux.
Merci aussi pour Ska, le petite maison qui n'aime pas les sentiers battus.

Martine 17/04/2015 14:47

C'est plutôt moi qui doit vous remercier! De tout ce que j'ai lu de chez Ska, je n'ai encore connu aucune déception. Que des beaux textes littéraires de grande qualité. Alors je n'ai pas fini de venir sur le site de l'e.librairie! Bonne fin de journée!