Un kiwi dans le cendrier

Publié le par Martine

Un kiwi dans le cendrier

Un titre un peu surprenant pour ce recueil de nouvelles de Catherine Deschepper, paru chez Quadrature. Et une expression qui l'est tout autant.

"Se sentir comme un kiwi dans le cendrier", c'est ce qu'éprouve Inès lorsqu'elle se retrouve au bras d'un amant à l'hôtel Lutétia à Paris. Un hôtel luxueux, précédé par sa réputation, et où la présence d'Inès lui paraît aussi incongrue que de trouver un kiwi, fruit ô combien riche de saveur, de parfum et de goût posé sur un cendrier, à une place qui n'est pas celle qui lui convient, pas celle qu'il mérite. Comme Inès.

Outre ce titre étonnant, la composition de ce recueil aussi a de quoi nous surprendre. Ici, pas de nouvelles présentées l'une après l'autre suivant un fil conducteur ou abordant le même thème.

Non, pas du tout. Même si la longueur de chaque texte s'apparente beaucoup à celle d'une nouvelle, là, nous sommes en présence de trois femmes, que l'on suit tout au long du recueil, chacune à son tour, dans le même ordre et évoluant sur un sujet bien défini.

Emma a trente ans, est mariée, a quatre enfants et une activité professionnelle qui lui convient. Elle est bien établie dans sa vie.

Inès a quarante ans, deux enfants et vient juste de divorcer. Elle doit donc s'habituer à la nouvelle vie qui s'offre à elle, s'habituer à son nouveau statut de "divorcée", à son nouvel appartement, apprendre à vivre avec ses enfants une semaine sur deux et apprendre à gérer cette nouvelle indépendance.

Ce n'est pas le cas de Zoé, cinquante ans, célibataire, sans enfants, très indépendante, qui passe d'un amant à un autre sans sembler trop s'y attacher et qui, tout compte fait, se sent parfaitement bien dans cette vie qu'elle n'a peut-être pas délibérément choisie mais qui ne s'est pas franchement imposée à elle non plus.

Trois femmes, à trois âges différents, trois situations personnelles bien définies et des réflexions, leurs réflexions, sur la vie, leur vie, la relation à leurs corps, leurs "chez soi", leurs loisirs, leurs amours, le sexe, les vacances, leur enfance et le temps, ce temps qui passe inexorablement, sur lequel on ne peut pas revenir et dont on ne peut absolument rien prévoir.

J'ai aimé cette lecture différente d'un recueil de nouvelles. Non seulement parce qu'elles sont bien écrites, ce qui en rend la lecture très agréable, mais aussi parce qu'à travers le vécu de ces femmes l'auteur nous fait partager leur intimité, leurs confidences, leurs émotions, leurs doutes et leurs certitudes. Ce qui fait qu'on ressent cette lecture comme une discussion, un échange avec des amies qui deviennent ainsi de plus en plus proches de nous.

A maintes reprises, je me suis reconnue dans des situations ou des avis de l'une ou de l'autre et pas seulement dans la vision d'une seule. Et c'est ce qui m'a vraiment le plus émue, le plus plu dans ce recueil. Le livre "ami" a pris tout son sens. C'est une belle rencontre que nous offre Catherine Deschepper, un peu comme un rendez-vous avec nous-même. Et ça, c'est magique!

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/02/2015 15:15

Une construction narrative qui m'intrigue. Je note, pour la découverte.

Martine 26/02/2015 08:51

Je pense que tu apprécieras, tout comme moi! Bonne journée, Alex!

Binchy 23/02/2015 17:46

Il doit être en effet bien cet ouvrage. Je ne le lirai pas de suite mais je note.
J'espère que tu vas bien Martine. J'ai beaucoup de retard chez toi, retard que je doute de pouvoir rattraper mais je vais essayer.
Je te souhaite une agréable semaine et je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 24/02/2015 08:11

Merci Bernadette d'être toujours partante pour une nouvelle lecture! C'est un vrai bonheur! Je te souhaite une belle journée et je t'embrasse bien fort!