Stéphie vs Sophie

Publié le par Martine

Stéphie vs Sophie

Quel dilemme aujourd'hui! Nous sommes mardi et le mardi habituellement nous nous mettons sur notre 31 avec Sophie. Mais nous sommes aussi LE premier mardi du mois et chaque premier mardi, c'est Stéphie qui nous propose de partager une lecture un peu ... coquine, ou ... olé olé! ou un peu... suggestive en nous assurant que... "c'est permis!"

Alors, pour ne pas avoir à choisir entre les deux, et parce que je suis en pleine lecture, je participe ce jour à ces deux rendez-vous littéraires avec ce roman de Nikki Gemmel "Avec mon corps" paru au Diable Vauvert.

Je vous livre d'abord un petit extrait page 31 :

"Vous êtes très impliquée dans ce petit microcosme à l'activité intense et, pourtant, vous avez mal au ventre chaque fois que vous approchez des portes de l'école pour déposer ou aller chercher vos enfants. Vous portez votre masque de joie, peaufiné à la perfection. S'ils savaient combien vous vous sentez soulagée quand il se trouve que, pour une raison ou pour une autre, trop rare, vous n'avez pas à vous déplacer."

Voici un roman à la couverture carrément provocante. J'avoue que cela m'a beaucoup surprise lorsque je l'ai reçu et que, sans être prude, j'avais certaines réticences à l'ouvrir et encore plus à le lire.

Mais j'avais tort! Il se trouve que ce roman, écrit par une femme, nous parle d'une femme et s'adresse en priorité, me semble-t-il, à une femme. Du moins c'est ainsi que je ressens cette complicité établie par l'emploi du "vous" qui jalonne les quelques 500 pages de ce récit. De ces confidences même aurais-je envie d'écrire.

Le sujet : une femme, mariée, mère de famille, vit au côté de celui qu'elle a épousé il y a plusieurs années, dans un certain confort, par habitude, pour le bien des enfants, pour celui de son mari aussi, pour le sien peut-être. Mais si elle a toujours des sentiments amoureux, affectifs pour "l'homme de sa vie", elle n'éprouve plus aucun désir pour lui et elle en souffre. Pour satisfaire à ses devoirs d'épouse, cette femme s'immerge dans ses souvenirs, ceux de son premier amant, de ses premiers émois corporels d'adolescente, ceux qui lui ont révélé la force d'un amour passion, quand les corps s'accordent et se complètent en harmonie.

Des sensations, une sensualité, qu'elle ne ressent plus dans les bras de son mari, si tant est qu'elle les a éprouvés un jour. Et même l'amour qu'elle porte à ses enfants, un amour qu'ils lui rendent au centuple, ne parvient pas à la sortir de cette coquille vide qui l'absorbe peu à peu. Au point que pour pouvoir sauver son couple et sa famille, retrouver un présent et des émotions, une sensualité qui la comble à nouveau, cette femme ne va pas hésiter à retourner sur les traces de celui avec qui elle a vécu une si belle expérience amoureuse et s'offrir ainsi la renaissance qu'elle recherche tellement.

En dépit de mes préjugés, j'aime cette lecture (que je n'ai pas encore tout à fait terminée) d'une part pour la complicité qu'elle nous fait partager, et d'autre part pour la réflexion et tous ces non-dits, toutes ces vérités qu'elle expose. En lisant ces lignes, je me rends compte de tout ce qu'une femme (moi, y comprise) peut réfréner et garder secret au fond d'elle-même, se contentant de vivoter et non de vivre pleinement en parfait accord avec elle-même "avec son corps". Les questions que la narratrice se pose sur sa sensualité, sur son désir, sur sa vision de la sexualité, les souvenirs qu'elle revit, dérangent parfois, notamment quand ils sont exprimés trop crûment. Mais ces paroles sonnent juste et c'est peut-être ce qui est le plus troublant. Comment en effet ne pas être heurtée par des interrogations trop directes? Comment ne pas être tentée d'y apporter nos propres réponses? d'y intégrer nos propres émotions, notre propre vécu? Ce récit ouvre des brèches en notre moi profond. Il s'insinue dans notre propre intimité et nous titille parfois un peu brutalement, et à d'autres moments par surprise.

Je ne sais pas encore comment ce récit va s'achever mais ce qui est sûr c'est qu'il ne m'aura pas laissée indifférente et m'aura amenée à me poser certaines questions. Et rien que pour ça, c'est gagné!

Stéphie vs SophieStéphie vs Sophie

Commenter cet article

Noukette 04/02/2015 17:48

Voilà que tu te fais tentatrice, pauvre de moi ! ;-)

Martine 05/02/2015 08:45

Hé hé ;-) Merci Noukette!

Moka 04/02/2015 15:36

Deux rendez-vous parfaitement honorés !

Martine 05/02/2015 08:45

Merci Moka! Bonne journée!

Stephie 04/02/2015 07:54

Il est sur ma PAL, je vais me régaler !!

Martine 05/02/2015 08:45

J'en suis sûre!!! Merci Stéphie!

Binchy 03/02/2015 17:55

Il doit être en effet bien ce récit...
Je te souhaite une douce soirée Martine et très bonne continuation dans ta lecture.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 04/02/2015 07:47

Merci Bernadette! Oui, il est vraiment bien, ce récit!
Je te souhaite aussi une très bonne journée... sous la neige!!!
Gros bisous