Pablo de La Courneuve

Publié le par Martine

Pablo de La Courneuve

Dernier livre que j'ai acheté lors du Salon du livre Jeunesse du Plan à Valence le 17 janvier dernier et que son auteur, Cécile Roumiguière, m'a dédicacé. Paru au Seuil Jeunesse en 2008, ce "Pablo de La Courneuve" ne pouvait que me toucher au coeur de mon activité professionnelle et de mes convictions.

Colombien, Pablo, 12 ans, est arrivé en France il y a quelque temps avec ses parents, sa soeur aînée Marisol, sa petite soeur encore bébé et sa Grand-Mère, l'abuela Susana. La famille a dû fuir son pays où elle était menacée de mort et, pour l'instant, est en attente de régularisation. Une situation pesante pour tous et avec laquelle Pablo a bien du mal à vivre. Chez lui, à Santa Maria del Cauca, il était libre d'aller et venir à sa guise. C'est ce qu'il essaie de faire aussi en France, dans sa nouvelle ville de La Courneuve. D'une part en allant voir les avions s'envoler en espérant, un jour, y remonter pour retourner en Colombie, et d'autre part pour échapper aux accusations infondées de vol de cartes de la part de ses camarades de classe. Les mots "Colombien, vaurien" n'en finissent pas de résonner en lui. Heureusement Pablo a aussi des copains, colombiens comme lui, et avec qui il joue de temps en temps, notamment à aller taquiner "la Goule" une vieille femme, plutôt excentrique, qui vit seule au milieu de ses chats.

Un jour, pourtant, Pablo va faire sa connaissance. De même qu'il va rencontrer Georges, employé municipal et féru de cyclisme. Deux personnes adultes très différentes de lui mais avec qui une relation sincère d'amitié va s'instaurer. Sans oublier Nina aussi, en classe de CE2, qui ne parle que de son père qui vit dans un château. Et si, avec eux, l'espoir revenait enfin?!!

Cette lecture m'a beaucoup émue. Par son sujet qui concerne des personnes que je côtoie au quotidien. Mais surtout par la personnalité de ce jeune Pablo. Un garçon attachant, gentil, volontaire, qui a du mal à comprendre sa nouvelle situation, qui culpabilise en pensant en être la cause, et qui fait tout ce qu'il peut pour passer inaperçu sans vraiment y parvenir. Un enfant doux, rêveur, affectueux et fier, de sa famille et de ses origines.

Et puis il y a aussi tous les personnages qui gravitent autour de lui à commencer par sa soeur aînée, Marisol, qui se fait appeler Marie pour franciser son prénom et qui veut aller travailler à l'usine de confection pour aider ses parents et vivre dans la mode. La grand-mère dont la présence rassurante est comme un phare au milieu d'une mer en pleine tempête. La Goule bien sûr qui cache un passé des plus glorieux. Georges également qui va avoir à coeur d'aider la famille à régulariser rapidement sa situation. Et Nina, la gentille petite Nina qui pleure son père, décédé, en s'inventant une vie de princesse.

Un roman superbe, une écriture magnifique, une présence à conserver dans le creux de son coeur.

Commenter cet article

Pahi 27/02/2015 21:26

Martine, voilà encore un très beau livre.
Je me le note car... il n'y a pas d'âge pour le lire ;-)
Gros bisous et bon week-end, mon amie.

Martine 28/02/2015 09:23

Tu peux le noter, le lire et le faire connaître! C'est un roman magnifique!
Je t'embrasse, ma chère Jumelle! Merci