L'Héritière

Publié le par Martine

L'Héritière

Comme j'ai terminé ma dernière lecture dans mon TGV de retour de Paris dimanche soir, j'ai pu en commencer une nouvelle hier et peux ainsi participer aujourd'hui au Mardi sur son 31 de Sophie.

Un monde tout à fait inédit pour moi puisque ce roman se déroule dans le milieu politique mais un genre auquel je suis quand même assez habituée du fait qu'il s'agit d'un roman à suspense.

L'action se déroule au Danemark, pays de l'auteur Hanne-Vibeke Holst qui a été journaliste politique et engagée pour la cause des femmes durant de nombreuses années avant de se lancer dans l'écriture de ce roman déjà bien prenant même si je n'en suis encore qu'aux 100 premières pages (il en compte 592!!!)

"L'Héritière" paru aux éditions Héloïse d'Ormesson, nous met en présence de Charlotte Damgaard, 35 ans, mariée, mère de deux enfants, qui vient de démissionner de son poste de directrice d'une ONG qui se consacre aux développements de projets écologiques à Copenhague. Désormais la jeune femme souhaite mettre sa carrière entre parenthèses, se consacrer à l'éducation de ses enfants et suivre son mari qui vient de se voir offrir le poste tant espéré en Ouganda. Mais alors que le départ de la petite famille est imminent, un simple coup de fil vient tout remettre en question. En effet Charlotte se voit proposer le poste de ministre de l'Environnement. Une opportunité qu'elle ne peut vraiment pas refuser, même au péril de sa vie de couple et de famille.

Je vous l'ai dit, je n'en suis qu'au début mais ce roman me promet bien des surprises et des sueurs froides. Visiblement ici tout est permis, y compris les coups les plus bas, les plus tordus et les plus abjects.

Extrait page 31 :

"Elle reprit à la place son ton froid de femme d'affaires, annonça qu'elle avait établi sa propre liste et la sortit de son sac Gucci, un détail que Per Vittrup ne connaissait que parce que son épouse Gitte le lui avait fait remarquer un jour, ce qui expliquait peut-être pourquoi c'était lui qui avait été élu Premier ministre et non Elisabeth Meyer, descendante de plusieurs générations de riches pelletiers juifs."

Ambiance ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 02/12/2014 21:53

Pas sûr que ce roman me plairait...
Bonne fin de soirée.

Martine 03/12/2014 07:50

Un genre à lire au moins une fois. Surtout quand il est aussi bien servi! Bonne journée, Philippe!