Le meilleur de nos fils

Publié le par Martine

Le meilleur de nos fils

Attendre sa semaine de congés avec impatience pour pouvoir lire à satiété et tomber malade avec une affreuse migraine en plus, c'est fait! Bon, regardons le bon côté des choses. Comme je viens à peine de retrouver le commissaire Brunetti à travers l'écriture de Donna Leon chez Calmann-Lévy, je peux participer à fond au Mardi sur son 31 avec Sophie.

Ma première lecture concerne donc "Le meilleur de nos fils". Dans la célèbre Académie militaire de Venise, on vient de trouver le jeune Ernesto Moro, pendu dans la salle des douches. Ému plus que de raison par cette affaire du fait que lui aussi a un fils du même âge, Brunetti doute que cette pendaison soit vraiment un suicide. Surtout que le père du jeune garçon est le fils du dottor Moro, médecin et ancien député très intègre.

A la page 31, le dottor Moro vient juste d'apprendre le décès de son fils et bien sûr est complètement sous le choc.

"Moro traînait des pieds, comme si des chaînes l’empêchaient de faire des pas normaux. A un moment donné il s'arrêta, secoua la tête comme s'il répondait à une question qu'il avait été le seul à entendre, puis se laissa de nouveau entraîner."

Le meilleur de nos fils

Commenter cet article

AG 31/10/2014 09:35

Ah .... !!!! GUIDO ... VENISE .... Allez un jour il va (enfin) falloir se décider à faire un petit voyage entre filles du côté de la Vénétie.
Bonne et bellle journée chère Martine et bisous. Agnès

Martine 31/10/2014 11:04

Avec toi, OUI!!!!! je pars de suite!!! Merci Agnès! Gros bisous et à très vite!!!