La nuit de l'Aubrac

Publié le par Martine

La nuit de l'Aubrac

Marie et Gabrielle, la soixantaine, sont amies depuis leur adolescence et l'internat qu'elles ont vécu et partagé chacune à sa façon mais ensemble. Si Marie, fille d'un modeste fonctionnaire de Rodez, a épousé Jean-Pierre et géré avec lui la pharmacie familiale, Gabrielle, elle née dans un milieu aisé à Millau, s'est "contentée" de s'occuper de ses filles qu'elle a eu avec Antoine, le bel Antoine qui faisait rêver les deux copines lorsqu'elles étaient étudiantes mais qui n'a en rien abîmé leur amitié restée intacte tout au long des années passées. Aujourd'hui, c'est toujours avec bonheur et complicité qu'elles se retrouvent et participent à des tournois de bridge. D'ailleurs là, elles sont en route pour représenter leur club à l'occasion d'un grand concours départemental. Parties un peu en avance, elles prennent le temps de rouler et d'apprécier les décors champêtres de l'Aubrac, où Marie rendait visite à son grand-père, enfant, quand elles se font surprendre par un orage intempestif et surtout par une panne d'essence inopinée.

Et voilà nos deux complices, perdues au milieu de nulle part et obligées d'aller à la recherche d'une maison hospitalière dont les propriétaires pourraient les dépanner! Mais de maison hospitalière, il ne semble pas y en avoir dans ce coin sauvage. Et la seule ferme dans laquelle elles parviennent à trouver un semblant de refuge est la propriété d'un couple de paysans âgés, ignorants des derniers progrès technologiques et surtout en proie à une bien étrange affaire mêlant leur banque et leurs plus proches voisins.

Faisant fi de leur concours de bridge et sans réseau pour prévenir leurs époux respectifs, Marie et Gabrielle se lancent alors au secours de ce couple rustre et pourtant sympathique, sans savoir que Jean-Pierre et Antoine, réunis dans ce qu'ils pensent être des infidélités de leurs conjointes, vont eux aussi vivre quelques belles frayeurs!

C'est sur un ton résolument humoristique que Charles Nèmes nous conte ce récit des temps modernes "La nuit de l'Aubrac" paru dans la collection des Terres de France des Presses de la Cité. Cette histoire, débutée doucement et même sur un ton assez plan-plan, prend alors très vite son envol dès la fameuse panne d'essence. Complices depuis plusieurs décennies, Marie et Gabrielle ne se font pas de cadeau et se parlent en toute franchise et familiarité créant ainsi un amusant contraste entre leurs tenues et leur langage. A leur opposé, la retenue dont font preuve leurs maris tend peu à peu à disparaître au fur et à mesure que grandissent leur inquiétude et leur façon bien particulière d'y faire face. Quant à Maurice et Jeanne, le couple âgé que vont secourir Gabrielle et Marie, je n'en parle même pas. D'une simplicité épatante, rustiques à souhaits, ils sont les portraits vivants des paysans d'autrefois, restés dans leur ferme à l'abri de toute modernité et bien isolés cependant. Malgré le drame qui se joue pour eux deux, on ne peut qu'apprécier ce récit dynamique et résolument optimiste, l'écriture relevée et parfumée des meilleures senteurs campagnardes de Charles Nèmes, son humour à nul autre pareil, jouant à fond la carte des émotions, de l'amitié indestructible et de l'aventure!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AG 03/09/2014 08:26

Encore un livre qui me fait (grande) envie. Tu es une tentatrice, Martine.
Je te souhaite une superbe journée. A bientôt et bisous.
Agnès

Martine 03/09/2014 10:58

Tel est mon but inavoué bien sûr!!! ;) C'est un très bon roman pour se changer les idées et se détendre!
Merci Agnès! Gros bisous à toi aussi et belle journée!