Souviens-toi de demain

Publié le par Martine

Souviens-toi de demain

Une fois n'est pas coutume sur ce blog. Ce roman de Vanessa Caffin paru chez Calmann-Lévy "Souviens-toi de demain" ne m'a pas convaincue.

Pourtant la quatrième de couverture était par trop alléchante. Une jeune femme, Charlie Longe, 35 ans, victime d'une agression se réveille à l'hôpital complètement amnésique, mais une amnésie particulière qui fait qu'à chaque fois qu'elle dort elle oublie tout son passé et doit reconstituer sa vie indéfiniment à chaque nouveau réveil, jour après jour. Toujours selon la quatrième de couv, la seule chose qui la relie à son passé est le carnet sur lequel elle a écrit "Je vais mourir. Retrouver mon mari. Retrouver Adam" ainsi qu'un numéro de téléphone. Déterminée à reconstruire le puzzle de sa vie, la jeune femme part en quête de la vérité, avec ses notes comme seule boussole ainsi que le badge d'une agence de publicité où elle semblait travailler avant son accident. Mais tout sonne faux et la voilà saisie d'une affolante paranoïa, d'autant plus que son entourage paraît s'acharner à brouiller les pistes. Charlie le sait, elle ne peut se fier à personne, ni même à sa mémoire...

Une présentation alléchante, n'est-ce pas, pour qui, comme moi, aime assez les romans policiers et les thrillers. Sauf que... ce n'est pas tout à fait ainsi que déroule l'histoire. Dès le début du roman, on sait en effet comment se déroule "l'accident" de Charlie, qui en est responsable et qui va forcément chercher à lui nuire encore.

Alors même si l'auteur s'amuse à nous brouiller les pistes, pour moi, ça ne fonctionne plus vraiment. Le carnet sur lequel Charlie s'appuie pour ses recherches a beau ne pas être celui sur lequel elle annotait ce qu'elle faisait à l'hôpital jour après jour pour garder une trace de ses agissements avant de s'endormir. L'acharnement que mettent son employeur et ses collègues de travail pour lui cacher qu'elle a été licenciée juste avant de se faire agresser. Tout ceci résonne comme un mauvais écho. Difficile de croire en effet qu'une secrétaire peut gagner 6000 euros par mois simplement pour faire des photocopies! Étonnant aussi que personne à l'hôpital, ou la police, n'essaie de la retrouver suite à sa fuite. De même que la ruse employée par le seul collègue de travail qui lui vient en aide en espérant que Charlie se souvienne enfin (et aussi) de leur courte liaison. Tout sonne faux. Et je ne parle pas de la fin assez convenue et qui ne m'a absolument pas surprise!

"Souviens-toi de demain", une lecture certes divertissante mais qui ne restera pas longtemps dans mes souvenirs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stephie 13/08/2014 13:35

Ah c'est le 2e avis fort mitigé que je lis. Alors, non merci.

Martine 14/08/2014 17:29

:(

Binchy 12/08/2014 17:15

Dommage ! Les secrétaires qui font 6.000 € et qui ne font que des photocopies... Oui en effet, cela sonne faux... En principe, même s'il leurs arrivent d'effectuer des photocopies (et même très souvent pour compléter un dossier par exemple...), elles ont un travail très intéressant mais... ne gagnent pas 6.000 € ! En connaissance de cause...
Je te souhaite une bonne fin de journée Martine. Chez nous, la pluie revient... doucement...
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 12/08/2014 18:05

Ce serait fabuleux, n'est-ce pas?!!!
Ici aussi retour de la pluie!On en sort pas cet été!
Gros bisous, ma chère Bernadette! Et bonne fin de journée!

Alex-Mot-à-Mots 11/08/2014 19:56

Flûte, je ne note pas, alors.

Martine 12/08/2014 18:04

Tu peux bien sûr! Ton avis sera sûrement différent, Alex! Bises