La fascination de l'étang

Publié le par Martine

La fascination de l'étang

Depuis ce week-end, je suis plongée dans la découverte de l'écriture de Virginia Woolf. Après l'incontournable "Mrs Dalloway" (offert par mes enfants la semaine dernière), j'ai poursuivi avec le recueil de nouvelles "La soirée de Mrs Dalloway" et aujourd'hui je continue à lire ses nouvelles avec "La fascination de l'étang". Toujours cet univers un peu particulier, précieux et d'une lucidité impressionnante servi par une écriture fluide et hyper réaliste et empreinte d'une profonde sensibilité... qui me plait bien.

Je partage un extrait page 31 de la première nouvelle de ce recueil "Phyllis et Rosamond" avec vous et Sophie :

"- Quoi donc? demanda Phyllis, sardonique. A notre place, peut-être, mais je doute fort que vous puissiez y être. Oh non, continua-t-elle sur un ton plus léger, plus désabusé, c'est notre vie; il nous faut en tirer le meilleur parti. Je veux seulement que vous compreniez pourquoi nous venons ici, nous asseoir sans rien dire. Voyez-vous, voilà la vie que nous aimerions mener. Et je doute fort que nous le puissions. (...)"

La fascination de l'étang

Commenter cet article