La Demoiselle du Mas du Roule

Publié le par Martine

La Demoiselle du Mas du Roule

La Coupe du Monde de foot s'approche de sa finale, mais la Coupe du Monde des Livres de Cajou n'est pas encore terminée pour moi!

C'est d'un roman placé sur ma ligne des défenseurs que j'ai plaisir à vous parler aujourd'hui : "La Demoiselle du Mas du roule" de Corinne Javelaud paru chez City Editions.

Cette Demoiselle, c'est Méline Leroux, fille d'Henri-Louis, notaire, et Célia Leroux, soeur cadette de Charles, et follement amoureuse du bel Adrien. Mais... l'histoire se passe à la fin du 19e siècle en terre périgourdine et, bien sûr, tout ne va pas de soi.

Car Charles, le fils aîné, est parti à Paris pour suivre les recherches de Louis Pasteur. C'est du moins ce qu'il relate au travers des lettres qu'il ne manque pas d'adresser à sa famille et dont sa mère, Célia, se repaît. Au grand dam de son époux et père de Charles qui le voyait bien travailler à ses côtés à l'étude notariale et plus tard prendre sa suite.

Et Méline, elle, est folle amoureuse du bel Adrien, parti se battre aux Indes après le décès en couches de sa jeune épouse et de son bébé. Même s'il ne s'est pas vraiment engagé auprès de la jeune fille, celle-ci croit en cet amour partagé et attend inlassablement des lettres qui n'arrivent pas ou trop rarement.

Du coup lorsque son père décide de la marier au médecin de leur village, la jeune fille est complètement déchirée. Et malgré son refus véhément, elle est contrainte de céder à son père et soumise à ce mariage.Mais pour combien de temps?...

Car là encore l'Histoire a son rôle à jouer. Le 20e siècle s'est annoncé et avec lui l'approche du premier conflit mondial. Autant de bouleversements dans la vie de Méline, et de tant d'autres, avec lesquels il va falloir agir. Et quand, en plus, des secrets que l'on croyait bien cachés se dévoilent au village, c'est à des choix de vie bien particuliers que la jeune femme se trouve alors confrontée.

Que dire de ce roman qui ne paraisse pas trop enthousiaste? Il réunit tout ce que j'apprécie dans une histoire: son côté terroir associé à une grand part historique, une histoire d'amour contrariée, un côté saga avec des rebondissements inattendus et pourtant, après lecture, comme coulant de source, et une écriture fluide qui amène les choses avec naturel, avec une aisance des plus agréable à suivre.

On ne lit pas ce roman. On le dévore. L'histoire nous prend d'entrée et on n'a plus qu'une idée : découvrir la suite, comprendre et rester à l'écoute de ce que doit subir et endurer cette jeune fille, coupée dans ses élans de jeunesse, et, devenue femme, les positions et choix qu'elle va assumer en gardant toujours son estime personnelle et la tête haute.

Un sacré bout de femme que cette Demoiselle du Mas du Roule que les mots de Corinne Javelaud nous font aimer envers et contre tout.

La Demoiselle du Mas du Roule

Commenter cet article

Marc Lef 18/08/2014 12:43

Je ne l'ai pas encore lu, mais j'en profite pour recommander du même auteur La dame de Courbépine qui est passionnant à lire, surtout pour ceux qui aiment l'histoire...

Martine 18/08/2014 17:38

Je note! Merci Marc!

Binchy 08/07/2014 08:11

Un roman qui me plaira aussi, j'en suis sûre. Je note pour plus tard...
Merci encore pour ce partage Martine, j'apprécie vraiment les personnes comme toi qui partagent ses lectures, donnent leurs avis sur leurs blogs. J'appelle cela de la générosité. La lecture, les idées de lecture, promouvoir les livres, c'est tellement important pour nous tous lecteurs.
Je te souhaite encore une très belle journée.
GROS GROS BISOUS.
Bernadette.

Martine 10/07/2014 11:41

Ah oui! Je suis sûre et certaine que tu vas apprécier ce roman aussi, ma chère Bernadette! Gros bisous et bonne journée!

Pahi 07/07/2014 16:08

Va falloir que je change de vitesse(de lecture) avec toutes tes belles propositions de lecture...
Gros bisous, chère Martine, et bonne semaine :)

Martine 10/07/2014 11:40

C'est juste que toutes mes dernières lectures sont toutes passionnantes! Je plaide non coupable, ma Denise!!! Gros bisous