Des fleurs à l'encre violette

Publié le par Martine

Des fleurs à l'encre violette

Petite pause dans ma pause pour partager cette relecture que je viens de faire "Des fleurs à l'encre violette" de Gilles Laporte paru dans la collection Terres de France des Presses de la Cité et, en fait, première partie de "La clé aux âmes" dont je vous ai parlé ici. Ces deux romans écrits à la suite par Gilles Laporte nous retracent la vie d'une famille de paysans lorrains, les Delhuis, juste après la guerre de 1870 jusqu'au début des années 1950.

Si "La clé aux âmes" commence en 1925 et s'attarde davantage sur les destins de Mathilde, veuve de Clément Delhuis, et de leur fils Petit Paul, "Des fleurs à l'encre violette" nous met en présence de Justin et Hermance Delhuis, paysans, dont le fils aîné vient de mourir lors des conflits de 1870 et le cadet, l'Aimé, est tombé amoureux de Rose-Victoire, fille du maire du village et antirépublicain acharné. Lorsqu'il apprend la grossesse de Rose-Victoire, Justin décide d'éloigner Aimé des foudres du père de la jeune femme en l'envoyant se battre au Tonkin. Ce n'est qu'à son retour, que les deux jeunes gens pourront enfin s'unir et fonder leur famille avec Victor, leur fils aîné, et Clément le cadet. La vie coule paisible, au rythme des événements frappants leur terre lorraine, pour Aimé, cantonnier, et Rose-Victoire, devenue éclusière à défaut d'avoir pu réaliser son rêve d'être institutrice. Mais la menace d'un nouveau conflit menace et si Victor a pu échapper à son devoir patriotique grâce à sa belle-famille, issue de la haute société et de l'ancienne aristocratie lorraine, les de Saint-Prancher, Clément,devenu instituteur, lui, répond à l'appel du pays et connait l'horreur des tranchées, du Chemin des Dames et des gaz asphyxiants. C'est lors de son hospitalisation à l'hôpital militaire de Vittel qu'il rencontre Mathilde, élève à l'Ecole Normale et future institutrice. Les deux jeunes gens s'éprennent l'un de l'autre, se marient et deviendront les heureux parents de Petit Paul, nommé ainsi en l'honneur de Paul Bazin, luthier à Mirecourt où Mathilde et Clément enseignent et auprès de qui Clément a pu parfaire son amour pour le violon.

Hélas! Les effets de la guerre peuvent parfois se révéler bien tard...

Ce résumé s'avère bien succinct et je ne peux pas ici vous dévoiler toute l'intensité de ce récit passionnant, à tel point que j'ai eu envie de le revivre en cette période un peu charnière pour moi.

L'écriture de Gilles Laporte nous emporte au-delà de ce qu'il est possible de dire. L'émotion, est présente. Le récit très documenté s'agrémente de citations d'hommes politiques, de poètes, d'extraits de chansons "Le temps des cerises" notamment. Cette famille, ces hommes et ces femmes, savent qui ils sont, où ils vont, ce qu'ils peuvent tolérer voire accepter et ce qui leur est insoutenable. Leurs idées républicaines et laïques imprègnent le roman et lui confèrent sa force et son authenticité, tout comme elles le feront aussi dans "La clé aux âmes".

Je le répète, à l'heure où nous avons perdu nombre de nos repères, cette lecture aux si belles valeurs nous offre de quoi essayer d'y croire encore.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 31/07/2014 08:21

Enfin pas comme je le voudrais...

Martine 03/08/2014 12:03

Gilles! C'est grâce à des auteurs comme vous, qui nous posez les bonnes questions, qui nous pouvons avancer et garder la tête haute en conservant nos vraies valeurs! Alors, OUI, avançons! MERCI

Gilles Laporte 02/08/2014 20:08

Merci, chère Martine, du fond du coeur. Et merci à vous toutes et vous tous qui parlez de mes livres en des termes aussi chaleureux. Avançons, tous ensemble ! Amitié.

Martine 31/07/2014 18:04

C'est pas grave...

Binchy 31/07/2014 08:21

Je l'ai lu et ai beaucoup aimé !
Je t'embrasse très fort Martine.
Bernadette.
P.S. : Très peu sur le net en ce moment...

Martine 31/07/2014 18:04

J'en suis convaincue!
Gros bisous, Bernadette!

Pahi 27/07/2014 21:18

Oh merci, Martine, cette info m'est bien utile car dans ma PAL j'ai celui-ci, mais pas "La clé aux âmes" ;-)
Gros bisous, mon amie, à la prochaine !

Martine 28/07/2014 11:30

Alors lis-le vite mon amie! J'ai tellement aimé ce roman que je l'ai lu ... deux fois!!!! Gros bisous, ma chère Denise!

Philippe D 27/07/2014 20:39

Je ne connais pas mais ça pourrait me plaire.
Bonne semaine.

Martine 28/07/2014 11:29

Sûrement! C'est une histoire absolument bouleversante! Merci